FORUM CHESSY TRIATHLON VAL D'EUROPE

FORUM UNIQUEMENT RESERVE AUX ADHERENTS DU CLUB
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour suivre les guerriers de Roth...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Paulin
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 1523
Age : 34
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Mar 16 Juil - 17:47

La Team de finishers et ses supporters:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paulinganga.picnpin.com
Franck D.
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 1722
Age : 45
Localisation : Chessy
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Mar 16 Juil - 18:33

Super récit Paulin !!!! A la hauteur de ta perf !
Tu mets la pression aux autres ;-) !
On attend votre vécu du meilleur ou bien du pire ! Avec si possible ce qui vous a permis de tenir jusqu'a la ligne ... !

Encore un cheers a tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xav
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 713
Age : 45
Localisation : Claye-Souilly
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Mar 16 Juil - 22:36

Encore, encore !!!!
C'est un régal !!!

Merci.
Xav (Admiratf) flower 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chemempa.fr
Huguy
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 328
Age : 47
Localisation : Montévrain
Date d'inscription : 17/09/2012

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Mar 16 Juil - 23:10

Merci pour ces récits les gars, ça fait rêver ... flower 

Encore BRAVO a tous pour vos perf cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hedconsulting.fr
Lolo
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 3422
Age : 50
Localisation : Magny le Hongre
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Mer 17 Juil - 3:12

Je profite d un créneau internet pour vous féliciter tous pour vos courses respectives. vous êtes des champions ! Paulin est presque prêt pour Hawai !
Chapeau à tous!
Lolo (encore plus déçu de ne pas été des vôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chessytri.fr
FRANCOIS
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 285
Age : 46
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Mer 17 Juil - 12:18

Pour commencer un Grand merci, à tous les compétiteurs de Chessy présents sur cette course et bien évidemment à nos supporters ..... car c'est surtout grâce à eux que l'on passe par dessus la douleur omniprésente !!! Les voir les entendre sur le bords de la route ..... Comme c'est bon !!!

Sur l'avant course, rien de plus à ajouter que le récit de "Ratatouille" euh excusez moi, je voulais dire "Paulin" .... Hé hé c'est son nouveau surnom, tellement il est à l'aise dans une cuisine .... merci encore à toi pour tout ce temps que tu as passé pour nous faire vibrer les papilles ... Un Grand Chef, d'une générosité sans faille!

Avant de partir en vacances, en week end, .... pensez à appeler Julien !!! Y'a pas mieux pour dénicher l'endroit où vous serez bien, l'endroit rêvé pour aborder au mieux un événement aussi important que celui de Roth ... C'était absolument génial !!! Merci à toi, y'a pas mieux comme "G.O", même si tu t'es un peu raté sur le bain de glace clown 

L'Ambiance de l'équipe, l'endroit, tout à contribué à ne pas faire monter la pression, c'était presque déstabilisant d'arriver le jour J aussi détendu, j'ai même cru que j'allais passer à côté de ma course tellement je me sentais Zen.

Roth, c'est tout simplement magique, une organisation énorme et un public de fous furieux !!!
Même qd le départ à l'eau est proche l'envol des Montgolfières sur le bord du canal, vous appaise ... Ils ont pensé à tous ces Allemands, même à prévoir des juges qui cartonnent les coureurs qui font le petit "pipi" de la peur dans un bosquet du parc à vélo, juste avant d'enfiler et de refermer sa combinaison .... Incroyable !!!Suspect 

7h25 nous voilà pour 5 d'entre nous dans le sas de mise à l'eau, un dernier petit clin d'oeil, une accolade entre potes pour se donner du courage et chacun rentre dans sa bulle ... Eh oui y'a un moment où il faut qd même se mettre dedans ...
7H30 à l'eau .... Direction le devant de la scène de la ligne de départ !!!
7h35 c'est parti pour une longue journée et pour commencer une petite baignade de 3800 mètres dans un canal .... Y'a pas mieux pour bien débuter la journée lol! 

Rapidement un groupe d'une dizaine de nageurs se forme et prend un peu d'avance, j'en suis ...
Je ne suis pas encore dans ma nage et je respire tous les 2 tps, Je pense prendre les pieds mais finalement je préfère me mettre à l'écart et me concentrer sur ma nage et nager à l'économie.
Je suis bien, de mieux en mieux sur les 3800 mètres et je ne fais que doubler des paquets partis dans les vagues avant nous. Je teste le positionnement que j'avais conseillé la veille à mes copains sur le courant et le contre-courant ... et ça paye .... J'espère à ce moment que les autres auront suivis mes indications de la veille !!!!

La sortie s'approche et déjà un monde de fou posté sur un pont et sur l'aire de sortie vous hurle dessus, la musique qui va bien et un DJ qui baragouine en allemand. Un coup d'oeil sur le chrono 1h03', (mieux que ce que j'avais imaginé).
On récupère son sac de transition et comme Paulin, j'avais opté pour un changement total et priorité au confort, je me concentre donc pour ne pas perdre trop de temps et faire les choses dans l'ordre, bien aidé en cela par une charmante dame .... Désolé mais même si vous avez lorgner sur ma bistouquette j'ai pas le temps de causer avec vous Laughing 

Je sors de la tante et j'entends Salomon qui lui aussi est déjà prêt pour rejoindre son vélo.
Il a nagé super bien, j'ai même pensé qu'il était resté dans mes pieds et je trouve ça super de se retrouver avec lui à la transition.
Quand je monte sur mon vélo il est à côté de moi .... incroyable !!!!
Je suis alors persuadé que nous allons passer 180 bornes l'un  derrière l'autre !!!

Finalement rapidement je vois qu'il s'éloigne derrière moi, je me dis que je pars peut être un peu vite et que lui qui a l'expérience est déjà dans la retenue. Je décide de rester sur mes sensations, ça roule vite mais en souplesse et je m'oblige à toujours avoir cela à l'esprit : "La course commence au Marathon .... c'est Bruno qui l'a dit .... Et Bruno c'est un maître dans la gestion de l'effort .... ON le sait tous .... alors fais pas le con François" !!! Pourtant je vous jure que ce parcours est très sympa, pas complètement plat mais une qualité de revêtement qui vous donne envie d'envoyer du lourd ... Mais non il faut se raisonner !!!

Pas facile, qd on déboule dans Hilpolstein où le parc T1 est implanté, et que l'on entend nos supporters nous encourager à en perdre la voix, que du bonheur !!!! Virage à droite et là, devant vous le SOLARBERG ..... Noir de monde, on ne voit même plus les vélos qui disparaissent dans cette foule ....
C'est un truc de dingue, des frissons partout, le sourire aux lèvres je cause à un mec qui est à coté de moi, qui ne comprends rien car il n'est probablement pas Français mais qui comme moi à le sourire radieux, je lui fais signe de passer devant moi, histoire qu'il m'ouvre la porte de cette montée inoubliable. En danseuse si vous balancez un peu le vélo vous toucher les gens sur le côté, veridique ...cheers cheers cheers 

Je boucle les premiers 90 kms en un peu plus de 2H35 et je me dis que si je continue comme ça je vais exploser sur le Marathon comme mes petits copains me l'on gentiment prédit .... Alors je me calme et c'est une bonne chose car le vent s'est levé. a quelques kilomètres du T2, une crampe dans l'intérieur de la cuisse gauche surgit et là je flippe bien comme il faut, je me détend et ça passe assez rapidement. Je rejoins le parc de transition presque en roue libre pour ne pas redéclencher la crampe.
Un coup d'oeil sur le chrono à l'entrée dans le parc, 5h26 ...
Je pose pied à terre, pas de crampe.
Direction la tante de changement et toujours à l'esprit de ne pas perdre trop de temps car je sais que je suis le premier de la clique à cet instant et que je vais inévitablement me faire rattraper mes par lequel en premier ???

Bref, je débute le Marathon (ce Monstre inconnu pour moi..) et ça fait 6H40 que la course à débuter, mais je ne veux pas penser à un quelconque chrono, l'objectif, le seul, c'est de passer la FINISH LIGNE !

Je pars à un rythme assez naturel pour moi à ce moment là, ma montre m'indique que je cours à un peu plus de 12 kms/h mais très rapidement il va diminuer pour s'établir aux environs de 11 Kms/h.
Il fait chaud, mais je ne souffre pas pour le moment et je me rafraîchis consciencieusement à chaque ravitaillement.
Les kilomètres défilent et toujours personne ne m'est passé devant. Au 15ème kilomètre je croise Paulin, et je suis surpris de le voir là car je pense que ceux que je croise à cet endroit sont ceux qui me précèdent .... Comme quoi je commençais à être un peu entamé !!
Le Paulin est comme à son habitude à fond ... Il fait une enjambée qd j'en fais trois. Je comprends que je le précède de 5 kms environ ....
Une petite montée de rien du tout et je me mets à marcher pour la franchir, ouh lala le fameux mur que Julien m'a promis de rencontrer aux environ du km 30 est déjà là ? Mais je n'ai pas fais 16 kms, il doit être super épais !!!
Je reprend mes esprits et me dis que je dois résister au retour de la bombe jusqu'au semi. Je fais les ravitaillements en marchant et je reprend péniblement la course à 10 kms/h.

Entre temps j'ai croisé David, Gilles, Bruno, Juju (la deuxième fusée à pied, enfin à ce moment là de la course ...), et enfin Salomon qui n'a pas l'air bien du tout mais qui trouve le moyen de m'encourager.
Paulin me rattrape au 24 ème. Il se pose à ma hauteur et commence à me parler pour prendre de mes nouvelles. Je lui dis de continuer son chemin car je réalise qu'il peut faire un super chrono : Vas y ASTERIXSMME COURSSSS !!!

J'alterne marche et course et au 32eme je regarde mon chrono 9H59. Je réalise alors que moi aussi je peux faire un bon chrono et je comprends alors que rien ne pourra plus m'empêcher de finir cet ironman. Mais probablement en plus de 11H.
Je n'est toujours pas vu Virginie sur le parcours CàP et j'avoue que cela me manque, j'ai tellement mal dans les jambes que je sais que c'est le seul moyen de passer au delà de la douleur. Je décompte les kilomètres et au 39eme dans une dernière petite côte elle est là sur le bord de la route. Je lui dis que je vais marcher un peu avec elle, ça me fait bcp de bien de la voir, mais il me reste encore 3 kms, je repars j'ai retrouvé dans les 8 derniers kilomètres un rythme plus proche de la course à pied que de la marche. Plus que 2kms profite François profite.
La foule s'est amassée dans le centre ville de Roth, aux terrasses des cafés et c'est énorme comme sensation. Enfin le dernier kilomètre l'arène d'arrivée, les tapis rouge le monde dans les tribunes, je regarde ma montre et je sais que je serai sous les 11h, pas bcp mais en dessous qd même.
Et Virginie déboule de je ne sais où et se retrouve avec moi, sur les tapis rouge, incroyable elle a l'air tellement heureuse de ce moment .... On fini ensemble et j'ai complètement oublié le chrono!
Je coupe ma montre, elle indique 10H59 .... Le TOP, inimaginable il y a encore quelques heures.

Voilà la boucle est bouclée, et mieux que ce que j'imaginais secrètement ...
J'ai fini mon premier Ironman, dans un temps très correct (11H00'01" temps officiel) et Virginie a pu être de la partie, c'était son objectif à elle et loin d'être gagné à quelques jours du départ pour l'Allemagne.

Enfin la tante, la bière (pas bonne du tout !!!), de quoi grignoter en attendant les copains qui espérons le, arriverons eux aussi au bout ce cette course exceptionnelle.
Là tu retrouves le Paulin (10H33 ..... Respect absolu), il ne pense qu'à un truc c'est d'aller te chercher un truc à boire ou à manger pour que tu sois bien. Il ne boite pas, il n'a pas la démarche entamée ....
un extra terrestre ce mec !!!!

Alors tu veux savoir Franck ce qui m'a fait tenir .... Les heures passées à l'entraînement et les efforts consentis par toute une famille pour me permettre de vivre un tel moment. Enfin qd tu as mal il te suffit de penser à tes proches ou connaissances qui souffrent eux aussi, qui se battent au quotidien pour simplement vivre encore un peu, alors qu'ils ne l'on pas choisi.
Forcément dans ces conditions tu ne peux pas lâcher le morceau et tu vas au bout .... pour eux !!!


Voilà, rendez-vous 2015 pour le Challenge Barcelone en Octobre, avec encore plus de Chessy mens and womens.

Bonne vacances à tous !!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FRANCOIS
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 285
Age : 46
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Mer 17 Juil - 12:26

... Désolé la fin est un peu écourtée mais un avion à prendre dans qqes heures....

FELICITATIONS à mes 6 compagnons, Tous finishers .... Et c'est bien cela l'important !!!!

clown clown clown 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oggy
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 1242
Localisation : Chessy
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Mer 17 Juil - 13:15

Guten Tag !

Ils sont top les récits de mes camarades Very Happy 

Avant de vous raconter ma course, je vais remercier Francky pour son plan d'entrainement et le temps qu'il y a consacré, si j'ai passé cette sacrée ligne d'arrivée dans un état convenable, c'est aussi grâce à lui...

Je remercie également Virginie, Aurore et la Paulinus team, pour nous avoir supporté (dans tous les sens du terme) et encouragé sur le parcours, ils étaient partout Question à la fin de la journée, un semi dans les jambes…

Si vous envisagez de vous lancer dans une aventure similaire, je vous conseil d’emmener l'équipe avec qui j'ai eu la chance de partager ce week-end inoubliable, que ce soit avant, pendant ou après la course, des mecs géniaux.

Nous aurons l'occasion de vous raconter tous les détails du week-end (et ils sont nombreux) lors de nos longues séances d'entrainement ou nos soirées de stages, on en garde un peu.

The race

La natation : François nous avait briefé sur les courants la veille, c'est donc dans l'idée de suivre ses conseils que j'entre dans l'eau, direction le centre du canal pour l'aller, pas de bagarre au départ, je trouve mon rythme tout de suite, c'est long quand même… enfin le demi tour et tout à droite le long de la berge (trop peu être j'ai les mains dans les cailloux) pour chercher le contre courant, toujours dans mon rythme, c'est long aussi dans ce sens… Je sors de l'eau sans encombre, direction la tente pour une transition assistée (quelle organisation).

Le vélo : La partie que j'attendais… départ mouvementé, je perd la gourde fixée sur mon prolongateur au bout de quelques km en passant dans un espèce de caniveau mais en travers de la route Question Question Question  ça commence mal, heureusement j'avais décidé la veille de poser un porte bidon sur mon cadre (ça a sauvé ma course) il va donc falloir gérer les ravitaillements en eau et boissons ISO, ça se passe bien les ravitos sont nombreux, j'essaye de garder un rythme régulier, j'ai envie d'appuyer sur les parties très roulantes et sur un revêtement parfait mais la raison me dit… marathon derrière donc on s'emballe pas… arrive le Solarberg et là c'est la tête dans les étoiles, les frissons, limite larmes aux yeux, pu… c'est énorme, retour aux affaires, un second tour m'attend et la position sur le prolongateur commence à se faire sentir dans le haut du dos, il est quand même bien long ce tour… seconde transition, un bénévole emmène mon vélo dans le parc pendant qu'un second me donne mon sac de CAP (mais quelle organisation).

La CAP : La partie que je redoutais… Je prend mon temps pour cette transition, les mauvais souvenirs de Nice remontent à la surface, il faut vite évacuer ces pensées négatives ICI c'est ROTH, je me lance donc sur ce marathon et là surprise je suis tranquille, détendu, le cadre est sympa, puis arrive la fusée Paulinus qui me laisse sur place, il ne court pas, il vole, impressionnant (j'espère qu'il n'est pas trop vite c'est encore long). Je rattrape Salomon qui n'est pas bien 2,3 mots et il file dans les bois (la bouse Wink ) j'espère qu'il va pouvoir finir…
Les kilos défilent des ravitaillements à gogo, tout va bien, je croise François niquel, je croise Bruno niquel, c'est bon ça, puis arrive le 25 ème et là ça se complique sérieusement les crampes font une apparition au niveau des cuisses, encore 17 bornes, il va falloir gérer… la suite dans le dur, alternance de course et marche et impossible de dépasser les 10 km/h sous peine de sanction immédiate les 2 cuisses bloquées, ça fait un mal de chien… promis je reste à 9 km/h ce n'est plus long, c'est interminable, les kilos ne défilent plus, je m’arrête à tous les ravitos, je m’arrête même quand il n'y en a pas Mad mais bon ça avance toujours, pas vite, mais ça avance je vais donc chercher l'arrivée comme ça, l'entrée dans l’arène est fantastique, j'ai plus mal nul part, l'état général est excellent, dans la tête , c'est un mélange de joie et de revanche sur Nice, passé la ligne c'est un grand sentiment d'apaisement et l'envie de retrouver mes potes de course qui on très vite pris le dessus… instants magiques, sensation de vivre pleinement.

Si vous voulez vivre des moments comme ça, c'est BARCELONE 2015

à très vite
David, Frankreich Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chessytri.onlinetri.com/
bruno
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 1353
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Mer 17 Juil - 19:49

Hé bien, si vous n'avez pas compris que nous avons vécu un moment génial, je ne peux plus rien pour vous Shocked .
Je suis particulièrement impressionné par le suivi temps réel effectué par Xav ainsi que les multiples échanges qui témoignent de votre support.
Merci à vous tous et une pensée spéciale à Franck sans qui j’aurais probablement eu bcp + de difficultés. Pas facile d’établir un plan d’entrainement sur tant de semaines et d’arriver à une phase de surcompensation (ou au moins de fraicheur) au bon moment.

Francky, j’ai pesté plus d’une fois en partant rouler sous un temps frais ou humide mais il fallait « faire le boulot ». Sans toi, j’aurai « bricolé » mais pas forcément dans le bon sens. Seule entorse, le vélo où j’ai shunté le fractionné. Je fais un blocage pirat ….

 Je confirme que c’est une super course d’abord par le volume de participants (63 nationalités au départ) et par l’enthousiasme des spectateurs. Pas donné tout les jours de discuter avec un australien dans le parc à vélo ou de doubler un Sud Af sur le marathon… Je passe le Solarberg où j’avais des frissons en arrivant dans la foule mais mention aux villages avec les tables,  orientées vers le parcours pour nous encourager … en déjeunant:D  !
Des routes bariolées au sol comme sur le tour de France ou des  draps tendus éloquents  du style « Dan, go fast or go back home » (pas facile la compagne pale …) ou sur le marathon « You started it, you will finish » vers le 34 éme km..
3 jours trop courts (les nuits aussi d’ailleurs) avec les hibiscus et leur famille Ambiance très conviviale et détendue où nous avons fait le plein d’énergie. des vacances plus qu'une prépa de course XXL.  J’ai réellement apprécié.

Ma première partie de course s’est résumée en une gestion de l’effort pour atteindre le marathon le plus frais possible d’autant qu’il n’y avait aucun nuage dans le ciel le matin ce qui présageait d’une chaleur difficile pour moi.
Natation dans une eau chaude et sans bousculade qui semble moins longue qu’à Cambrai.  Transition dans la tente avec l’assistance d’une jeune femme efficace qui range mes affaires dans le sac ! Grand luxe Basketball  !
Ah oui ! Un coup de peinture tricolore sur la joue avant de partir sur le vélo, 14 juillet oblige
Vélo avec ces passages qui prennent aux tripes,. Paulin (Ndlr Ratatouille) qui me passe au 40 éme tout à fait tranquille, il est en promenade, moi je roule! Nous échangeons 2 ou 3 minutes puis arrive Gilles qui prodigue les conseils de l’expérience.
Pas si plat que cela Roth . Le compteur mémorise un max de 67 km/h,  en descente bien sûr, preuve que j’ai monté !
Vent sur le second tour qui devient pénible et la chaleur qui se réverbère à faible allure, cela promet pour la suite…
Seconde transition qui arrive et toujours pas vu Julien ?? Il doit pourtant bien être derrière le bougre. … Je mets la casquette et les lunettes de soleil avant de sortir dans la chaleur. Je me crée ainsi une sorte de bulle.
8 éme km, Julien arrive frais et souriant comme d’hab. Il passe facile et je ne cherche pas à suivre, il reste trop de km . Je croise François qui ne semble pas marqué, Paulin quasi hilare:lol:  et on se tape dans les mains avec David:cheers:  pour finir par Gilles, souriant,. J’ai loupé Salomon..
Vers le 25 éme kilo, la fatigue pèse. Heureusement qu’il ya aussi de l’ombre. Je double Julien, qui a de la difficulté à s’alimenter, je ne suis pas très frais non plus et pas loquace  puis je croise Salomon mais……. il est derrière ??? Je l’ai doublé sans le voir ??? Lui non plus d’ailleurs.

A partir du 34 éme km, les distances comptent double voire triple. Je sais que je n’avance plus mais je ne marcherai pas ! Là, je fini au mental car cette fois tous les voyants sont rouges.  C bon, la ligne est franchie, il était temps… Je cherche les hibiscus dans la tente mais ressort rapidement. Trop chaud, j’ai l’estomac qui chavire. Je vais m’asseoir à l’extérieur en attendant d’en apercevoir un. Je tente une bière que je ne peux avaler pale . Là, ce n’est pas la fête, j’ai besoin de récupérer.
Finalement  Virginie me découvre dans mon coin, tout sourire et c'est sunny  car les allemands qui sont assis autour de moi ne sont pas trés frais non plus.
1h00 après, c’est reparti et quel souvenir avec  cette équipe club + supporters. Même si nous sommes debout depuis 4h00 du matin nous  rechargeons les batteries en rigolant. On a du lourd pour l’ambiance !!

Un dernier point et je vous laisse : Nous sommes 7 à nous inscrire il y a 1 an ,7 à l’arrivée et ..en moins de 12h30 alors que tants d’événements sportifs ou extra sportifs étaient susceptibles d’affecter cette présence. Si ce n’est pas de la constance et …..plus qu’un club…

geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gil
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Jeu 18 Juil - 23:46

La barre est haute !!! tant dans les perfs que dans les commentaires de mes super héros... François la machine, Julien le vaillant, David le magnifique, Bruno le paisible, Salomon le déterminé et Ratatouille le super super super Héro (alias Paulin) !!!

Ils sont tous la ou presque car les supportrices et supporters ont également joués un rôle déterminant... tant sur la course (Virginie, Lauraine, Aurore, Marie et Justin) qu'en Métropole (mention spéciale à Xav !!! sans oublier tout Chessy TRI !!!).

Alors merci à vous tous pour ce moment inoooooubliable...

Dédicace à ma P'tite femme qui même enceinte m'a laissé m'entrainer un peu ;-)

Alors à mon tour de vous raconter cette très belle histoire...

Tous mes potes ont largement et justement définis ces différentes sensations, avant, pendant et après cette distance hors norme. Toutes ces heures passées à s'entrainer (pour ma part pas énormément). Mais quelle aventure géniale... Alors tous à vos calendrier 2015 pour Barcelone !!!

Départ le vendredi 7:00 du mat en compagnie de David et Bruno. Nous sommes les derniers à partir... Arrivée à Roth dans l'après midi, passage rapide pour récupérer les dossards... on est sur une autre planète dans ce village dédié au TRIATHLON !!! puis direction l'hôtel 5 étoiles de Juju (tu es trop fort !!! ;-) ) à 20 km de Roth et de son agitation. Grace à Juju, la sérénité prend le pas sur le stress... enfin pour le moment ...

Derniers préparatifs, nous sortons tous ensemble 20 km vélo... sa rigole, nous sommes tous zen... et ça c'est tout bon pour la suite !!!

Les supporters nous aident à nous détendre et notre chef cuisto, alias Ratatouille, alias Paulin est hors norme, tant dans la cuisine que dans la générosité à partager son talent de cuisto...

Puis le samedi, il faut déposer les vélos au parc, les bouchons parisiens se sont déplacés en Allemagne, plus précisément à Roth... mais tous détendus... ou presque tous ;-) ... puis enfin, le parc !! 5000 vélos dans un parc gigantesque... il nous reste à passer la douane allemande... les arbitres... et la patatra, l'arbitre principal allemand m'interdit de rentrer dans le parc car mon casque est d'après lui HS !!! bref pas de négociation possible donc obligé de m'alléger de 150€ pour un casque et enfin rentrer dans le parc... ouf... merci l'économie allemande... ;-(

Mais très vite Virginie me calme et me rappelle l'essentiel !! ;-) trop forte Virginie...

Soirée détendue tous ensemble et une solidarité synonyme de sérénité se met en marche... Tous au lit car debout 4:00...

5 min après le réveil sonne... il est déjà 4:00 ??! mince alors, j'ai raté quelque chose ?? ;-)
Bin non, tous les triathlètes se lèvent pour un p'tit dej en commun ou la concentration prend place... mais toujours un p'tit mot qui détend tout le monde... puis en route vers la corrida...

Arrivé dans le parc nous faisons un remake des gendarmes et les voleurs... Trop fort, une arbitre donne des cartons à tour de bras à tous les gars qui osent se soulager dans les bois du parc à vélo !!! Du jamais vu !!! on rigole, on prévient tous les concurrents qui souhaiteraient se soulager avant leur départ, certains arrivent à échapper à l'arbitre après leur besognes grâce aux p'tits fransousi et d'autres devront assumer leurs actes madame le juge !!! ;-)
Bref, moment de rigolade qui va détendre tout le monde une dernière fois avant le grand saut...

Vague 12 pour moi en compagnie de Juju : 5 minute avant le départ Juju cherche un moyen de ne pas perdre son alliance encore au doigt (sage décision)... une vielle gaudace taille 72 abandonnée lui donne une idée, récup du lacet et un joli tour de cou... trop fort Mike Juju...

Puis tout s'enchaine, ma 11 ème séance natation en 1 an se sera les 3800m de cette course... et 1h et 17 min plus tard mission accomplie... sans forcer et comme David, en respectant les instructions de Maître François spécialiste en contre courant... bon je cherchais 1:15 maxi... tant pis... on ne peut pas espérer mieux sans entrainement acharné.

Transition T1, rapide pour un vieux car 6 min, parfait voir exceptionnelle pour moi (hein David !!! ;-) )... je vois Ratatouille, enfin Paulin... je le vois un peu sur la réserve mais je sais qu'il va tout exploser par la suite... Je l'encourage en 2 secondes et hop c'est parti Direction le vélo et mon superbe casque... Départ pieds nus et chaussures sur le vélo... trop la classe... ;-)

Parcours vélo : pas de reconnaissance donc il faut être prudent sur le premier tour, mais les kms défilent, parcours roulant... très vite une voix m'encourage... Ratatouille !!! bon OK, Paulin qui reprend le dessus... bref il passe quelques instants avec moi, me raconte son agacement de sa natation, je lui dis que le meilleurs est à venir, puis il me dépose tout simplement... je croise ensuite rapidement Bruno et le mets en garde contre le vent au second tour...
Puis quelques kms plus loin, une marée humaine nous attend... digne d'une étape de montagne... c'est ENORME !!! impossible de doubler ou presque... c'est ENOOORME !... Shupa Shupa Shupa... certainement les plus beaux encouragements en Allemand (!??)...

Un p'tit passage devant nos nombreux supporter et supportrices et c'est reparti pour un tour... alternance de solide, gel, boisson énergie, eau à gogo en prévision du marathon... et oui il faut déjà penser au marathon et à la chaleur... puis enfin la descente vélo, comme un prof, chaussure encore sur le vélo, le bénévole prend peur et s'agite en me faisant signe que la ligne de descente est juste devant lui !!! pas de panique mon brave homme, je maitrise au moins ça dans notre noble sport ;-) parcours de 180 km bouclé en moins de 6h... objectif OK... merci la préparation et les dénivelés bourguignon !!!

Transition T2 aussi rapide que la T1, "bin qu'est'ce'qu'il m'arrive donc aujourd'hui !!!??", une jeune allemande me propose de l'aide... que nini jolie madmoiselle, je me débrouille seul et c'est parti pour le désert...

CAP : bonne sensation mais manque de préparation en km à pieds... le manque d'entrainement me rappel à l'ordre donc gestion des deux tendinites, hydratation à la volée à chaque ravito... 2 ou 3 km plus loin je croise le GANG Ratatouille (Lauraine, Marie et Justin). J'entend un "Oh merde !! je l'ai raté" et je vois débouler à 20 km/h Justin le photographe et ses deux assistantes en claquettes !!! trop forte l'équipe Ratatouille)... puis un peu beaucoup plus loin (8 ème km pour moi et 17 pour lui) je croise la machine (François) qui est déjà sur le premier retour et la je me dis, j'ai pris un coup de soleil, j'ai vu un mirage passé ;-) ... puis quelques instants plus tard, la fusée... Paulin... ils sont très très loin et je me dis, ils vont casser la baraque, ils sont trop fort mes potes... puis je me reconcentre sur mon défis, avec mon fils en ligne de mire dans les bras de sa maman...
Et d'un seul coup je vois Salomon, en difficulté !!! je l'encourage, lui propose un gel, il refuse et m'encourage se tenant le bide... je pars sous ses ordres et je me retourne pour lui lancer d'un aire autoritaire : "Salomon, tu finis hein !!!", sa réponse poussive me rassure et je reprends la croisade...
Première partie à pieds qui fait mal car sans issue, mais du monde partout t'encourage sans cesse... impossible de ne pas y arriver...
Puis arrivé au 30 km tout se complique, le mental remplace les jambes, km après km, tout devient défis... jusqu'au 41 ème KM où le passage devant les supporters allemand au milieu des bars et des choppes de bière te poussent à en finir...
Je regarde ma montre et là je prends conscience que je peux le faire !!! avec 2 tendinites, 1 séance de running par semaine (1:45 à 2:00), 1 séance de vélo de 4 à 6h par semaine et 10 séances de natation (3500m par séance) je vais descendre en dessous de 12h (???) ... les jambes reprennent les choses en main !!!
Et après une certaine souffrance, j'arrive dans cet espace magique, des centaines de personnes, pour ne pas dire plus, nous félicitent, nous poussent encore et encore, les larmes me montent aux yeux, puis l'arrivée dans ce stade blindé... je pousse amicalement un triathlète devant moi pour qu'il finisse devant moi, dernier geste de bravoure de triathlète avant de franchir la ligne. Cette ligne mythique !! je lève les yeux et je vois 11:48... la satisfaction est palpable sur ma peau... incroyable après si peu d'entrainement pour un Ironman... L'expérience des 3 précédents ironman m'a beaucoup apporté mais surtout le partage de cette aventure avec mes potes... Rien n'a jeter dans ce séjour, juste envie de partager avec ma p'tite femme et mon fils ces moments...

Alors rendez vous en 2015 pour mon dernier Ironman à Barcelone... il vous reste 2 ans pour vous préparer et c'est largement suffisant pour vous lancer un très grand défis sportif mais aussi humain !

Un dernier mot, je suis très très fier de mes potes !!! et de nos supporters !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
johnatemp
Tri-Forumer Espoir


Nombre de messages : 57
Age : 32
Localisation : meaux
Date d'inscription : 15/11/2012

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Ven 19 Juil - 15:25

un grand bravo a tous !

Trop la classe la chessy team !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xav
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 713
Age : 45
Localisation : Claye-Souilly
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Dim 21 Juil - 18:53

Comme nous la soufflé Cédric, voilà la french list de Roth:

http://www.triathlon-hebdo.com/wp-content/uploads/2013/07/ROTH-Français.xlsx

Paulin y est le 27eme frenchy et si vous parcourez la liste, vous y trouverez une très belle Participation de la chessy team.

Barcelone 2015, Barcelone 2015...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chemempa.fr
Julien
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 2292
Age : 34
Date d'inscription : 19/09/2010

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Lun 22 Juil - 17:59

C'etait aujourdhui les inscriptions pour Roth 2014.

Les places pour le relay sont partis en 50sec... L'Ironman en 3min15... de la folie !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calou68
Tri-Forumer Espoir


Nombre de messages : 97
Age : 48
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Lun 22 Juil - 18:22

À ton avis Julien, ça partira en combien de temps pour l'IM Barcelona 2015 ? (message subliminal pour Xav...,, et d'autres sans doute...). lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Tri-Forumer Vétéran


Nombre de messages : 2292
Age : 34
Date d'inscription : 19/09/2010

MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Lun 22 Juil - 19:34

Moins vite je pense... On verra en octobre en combien de temps partira l edition 2014 Wink histoire de se preparer Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour suivre les guerriers de Roth...   Aujourd'hui à 20:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour suivre les guerriers de Roth...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Pour suivre les guerriers de Roth...
» aide pour conversion.
» site pour comprendre l'économie
» Tableau excel pour suivi du budget
» Colère !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM CHESSY TRIATHLON VAL D'EUROPE :: News - Messages-
Sauter vers: